· 

VERSAILLES par Albert Samain / Timothys Adès


LE POST POETIQUE DOMINICAL DE TIMOTHY ADES


 

    Albert SAMAIN (1858-1900) est né à Lille. Au décès de son père, marchand de vins, il est conduit à arrêter  ses études, il a 14 ans. Il est commis de banque, courtier dans une société de sucre. A la recherche de nouveaux horizons, il passe en 1883 le concours d'expéditionnaire à la préfecture de la Seine. Rien, sinon une  amitié (Victor Lemoigne) ne semble le pousser à avoir une inclinaison pour la poésie. Celle-ci prendra son envol lors de son arrivée à Paris. Il écrit et déclame ses poèmes au fameux cabaret Le Chat Noir à Paris. Co-fondateur du Mercure de France (1889), il collabore à La Revue des Deux Mondes et correspond avec de nombreux auteurs : Francis Jammes, François Coppée, Anatole France, Henri De Régnier, André Gide, Jules Renard, Marcel Schwob, Pierre Louÿs…

Inspirée par Baudelaire pour son univers des correspondances, sa poésie l'est aussi par Verlaine. Il est l'auteur également de plusieurs contes.

En 1893, la publication de son premier recueil de poèmes Au jardin de l’Infante rencontre le succès et le rend véritablement célèbre; il figure jusque dans les manuels scolaires. Plusieurs musiciens, dont Nadia Boulanger avec Ilda  ou Gabriel Fauré avec  "Arpège", composeront des mélodies sur ses textes. Un deuxième recueil de poèmes Aux flancs du vase sera publié en 1898.

Il est également connu pour avoir réalisé des centaines de dessins (dispersés dans des collections privées).

Il meurt à 42 ans de la tuberculose à Magny-les-Hameaux, chez le musicien Raymond Bonheur, qui publiera ses œuvres posthumes, le Chariot d'or (1901) et Polyphème.

 

Presqu’un an s’est passé depuis que je vous ai offert ici son ‘Cléopâtre’, le 29 novembre. Voici encore un sonnet, l’un (le II) d’un groupe de quatre sonnets qu’il a composés au sujet de VERSAILLES publié dans son troisième recueil Le chariot d’or.

 

VERSAILLES

 

Grand air. Urbanité des façons anciennes.

Haut cérémonial. Révérences sans fin.

Créqui, Fronsac, beaux noms chatoyants de satin.

Mains ducales dans les vieilles valenciennes,

 

Mains royales sur les épinettes. Antiennes

Des évêques devant Monseigneur le Dauphin.

Gestes de menuet et cœurs de biscuit fin;

Et ces grâces que l’on disait autrichiennes…

 

Princesses de sang bleu, dont l’âme d’apparat,

Des siècles, au plus pur des castes macéra.

Grands seigneurs pailletés d’esprit. Marquis de sèvres;

 

Tout un monde galant, vif, brave, exquis et fou,

Avec sa fine épée en verrouil, et surtout

Ce mépris de la mort, comme une fleur, aux lèvres !

 

 

Le Roi danse : musique de Lully : https://www.youtube.com/watch?v=BMvpvDjFvHA

 

Danse d’époque : https://www.youtube.com/watch?v=5rCeLgUAE7w

 

Guitry et Bardot : https://www.youtube.com/watch?v=Y2MBnzm72uY

 

 

 VERSAILLES

 

Grandeur. Old fashions and their polished grace.

High ceremony. Endless curtseying.

Exalted names in satin shimmering.

Hands ducal edged with antique Flanders lace,

 

Hands royal on spinets. Antiphonies

of bishops for Monseigneur le Dauphin,

minuet gestures, hearts of biscuit fin,

the so-called Austrian urbanities…

 

princesses of blue blood, their dignity

steeped in a caste’s historic purity;

great nobles graced with wit; fine swords in sheath;

 

porcelain marquesses; a festival,

choice, lively, brave, mad, gallant; above all,

their lips wear, like a flower, that scorn of death !

 

Translation: Copyright © Timothy Adès


- Albert Samain

Le Chariot d'or, recueil de poèmes d'Albert Samain (1901)

- Louis XIV

- Louis XVI et Marie-Antoinette

- Statue en hommage à Albert Samain, jardin Vauban (parc de l'Impératrice Eugénie), Lille

- Le Chariot d'or, Albert Samain, illustrations de Charles Chessa ( Librairie des Amateurs, A. FERROUD - F. FERROUD, Successeur
127, Boulevard Saint-Germain, 1907), source : Bibliothèque nationale de France, département Littérature et art


   Timothy Adès est un poète traducteur-britannique, spécialiste de la versification, des rimes et des mètres, en français, espagnol, allemand et grec. Fin connaisseur, entre autres, de Victor Hugo, Robert Desnos, Jean Cassou, Guillaume Apollinaire, Georges Pérec, Gérard de Nerval, Louise Labé, de Federico García Lorca, d'Alberto Arvelo Torrealba, d'Alfonso Reyes, de Bertold Brecht, Hermann Hesse, Heinrich Heine et d'Angelos Sikelianos.

Il a aussi réécrit les Sonnets de Shakespeare en évitant la lettre e et a écrit une longue poésie n’utilisant aucune voyelle, sauf le e.

"Ambassadeur" de la culture et de la littérature française, il est le premier à avoir traduit les "Chantefables" de Robert Desnos en anglais. Lauréat des Prix John Dryden et TLS Premio Valle-Inclán.

 

Timothy Adès est membre du conseil scientifique du PRé, co-animateur de la rubrique "Tutti Frutti " (chroniques et rendez-vous culturels, poétiques, éco-gastrosophiques, pour « cueillir le jour » au sens du fameux carpe diem emprunté au poète latin Horace. Au gré des envies et des propositions des uns et des autres. Publiés généralement le week-end).

Derniers ouvrages parus : " Alfonso Reyes, Miracle of Mexico " (Shearsman Books, 2019). Bilingual Spanish/English, "Robert Desnos, Surrealist, Lover, Resistant " (Arc Publications, 2017) : 527 pages, bilingual text, les poèmes de Desnos avec les versions de Timothy Adès.

Écrire commentaire

Commentaires: 0