· 

J'AI VU NAITRE L'ART DU FAKE, par Elisabeth Antébi

 

   A une époque où je faisais un CD ROM sur l'éducation jésuite, j'avais assisté à un cours remarquable dans le lycée de Gênes sur les dessins animés, donné aux enfants de huit ou neuf ans.

Il s'agissait de leur montrer comment on double une poule pour qu'elle parle et vous entraine, ou un chien ou tout ce qu'on voit à l'écran .

Cette plongée dans les coulisses les faisait réfléchir sur ce qu'on voit et ce qu'on croit. Pour avoir écrit "La Grande Epopée de l'électronique" à l'époque où naissaient les bitonniaux, les robots, l'intelligence artificielle, puis "Biotechnologie : le génie de la vie" sur les clones et le reste - livres traduits aux USA, en Allemagne, au Japon -, j'ai vu naître l'art du "fake", de la manipulation à très vaste échelle, de l'homme en réseau - et il serait intéressant de décortiquer tout ça.

Même sensation quand je vivais en Allemagne (10 ans) et voyait l'incompréhension entre mentalités latine et germanique.

Oui, il serait intéressant de tenter de décapsuler les coulisses de nos préjugés.

 

 

 La Grande épopée de l'électronique, Elisabeth Antébi (Editions Hologramme, 1982), publié aux USA et en Grande-Bretagne par Van Nostrand Reinhold, en Allemand par Birkhäuser.

Biotechnologies, le Génie de la Vie, Elisabeth Antébi  avec la participation de David Fishlock, éditeur scientifique du Finantial Times. (Editions Hologramme, 1985). Traductions versions anglaise au MIT Press, hollandaise chez Natuur und Techniek et japonaise chez Dobun Shoin.

 

L’éducation aux médias et à l’information (EMI) - acrimed.org
- Acrimed | Action Critique Médias L’éducation aux médias et à l’information (EMI) : « grande cause nationale » ?
Par Nils Solari, jeudi 9 juin 2022
L’éducation aux médias, qui reste un objet à inventer dans sa traduction en termes de politique publique, donne lieu aujourd’hui à de grands effets d’annonce. Nombreux sont ceux qui veulent faire de l’éducation aux médias et à l’information (EMI) un chantier prioritaire, voire même une « grande cause nationale ». Louable dessein... qui a toutes les chances de rester un vœu pieu si, dans un contexte de sous-investissement chronique dans le secteur (notamment !) éducatif, de véritables moyens ne sont pas alloués à sa mise en œuvre. Par ailleurs, l’EMI est aujourd’hui un champ de lutte, où des tensions peuvent apparaître entre les professeurs documentalistes – pionniers des apprentissages infodocumentaires à l’école –, leur ministère de tutelle (Éducation nationale) et d’autres organisations, parmi lesquelles des associations de journalistes qui semblent escompter que ce même champ poursuive sa mue en un vaste marché à investir…

 

Spécialiste de l'image et de l'écrit, passionnée par la culture et les valeurs de notre héritage européen, par l'histoire qui permet de mieux envisager l'avenir, par la découverte de gens exceptionnels et humanistes, Elisabeth Antébi est historienne, docteur en histoire des religions, journaliste, écrivain, vulgarisatrice sciences et techniques et rédactrice-interprète de sketchs. Elisabetth Antébi s'intéresse à l'écologie depuis les années 70 et a même été amenée à beaucoup s'y investir. Elle a collaboré notamment avec la revue Sauvage. Elle a mené entre autres un entretien marquant avec Philip K. Dick, ce géant des livres de science fiction, hors norme de par les sujets abordés dans ses livres (auteur de plus d'une soixantaine de nouvelles et de nombreux romans dont certains ont été portés à l'écran comme "Blade Runner" ou "Total Recall"). un A Dusseldorf, elle ouvre un Salon de Madame Verdurin/Vert du Rhin. Elisabeth Antébi n’aime rien tant que de donner des conférences, écrire des livres, des articles, tourner des vidéos, participer à des DVD interactifs, créer, monter, regrouper, écrire, écrire, écrire. Elle est sur tous les fronts. En 2005, elle crée et lance le premier Festival Européen de Latin et de Grec avec Jacques Lacarrière et l'aide de Jacqueline de Romilly. Elisabeth Antébi retourne depuis quelques années au théâtre, une passion de jeunesse, et a donné en 2020 un "Seule en Scène" brillant et très humoristique consacré à l'impact des nouvelles technologies sur notre vie - amour, famille...

Elisabeth Antébi est membre du conseil scientifique du PRé.

 

Derniers livres parus :

- La Chatte à Puces au Village des Livres (éd. Maia, 2020)

- Edmond de Rothschild. L'Homme qui racheta la Terre Sainte (éd. du Rocher, 2003)

Écrire commentaire

Commentaires: 0